Jennie Z. Young

Jennie Z. Young nommée Directrice exécutive de la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau

Résumé: 

La nomination de la Dre Jennie Z. Young au poste de directrice exécutive de la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau marque une nouvelle étape dans le développement de cette initiative qui vise à relier les initiatives et les projets de recherche sur le cerveau, les bailleurs de fonds publics et privés et les organisations de patients de tout le Canada dans un effort de collaboration unique qui repoussera les frontières de la recherche sur le cerveau. La Dre Young s’efforcera de faire de la recherche sur le cerveau une priorité nationale, dans l’intérêt de tous les Canadiens.

La Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau (SCRC) est heureuse de marquer une nouvelle phase de développement de son initiative avec la nomination de la Dre Jennie Z. Young au poste de directrice exécutive. La Dre Young détient un doctorat en neurosciences de l’Université de l’Alberta et a passé 14 ans au MIT dans les laboratoires du lauréat du prix Nobel Susumu Tonegawa et du directeur de l’Institut Picower, Li-Huei Tsai, où elle a joué un rôle clé dans des découvertes révolutionnaires dans les domaines de l’apprentissage, de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer. La Dre Young a accepté ce poste après avoir travaillé à Brain Canada, où elle a géré les plus grands projets financés par Brain Canada et travaillé à l’établissement de partenariats avec des organismes sans but lucratif nationaux et internationaux, des fondations, les gouvernements fédéral et provinciaux, ainsi que l’industrie, afin de développer des programmes nationaux de financement de la recherche.

La SCRC est une initiative pancanadienne qui réunit à ce jour plus de 30 instituts de neuroscience et de santé mentale de premier plan au Canada, dans le but de mobiliser les efforts autour d’une vision commune : faire de l’avancement des connaissances sur le cerveau une priorité nationale de recherche.

» La Dre Jennie Young apporte une passion pour la qualité exceptionnelle et la nature collaborative de la recherche en neurosciences au Canada », a déclaré Yves De Koninck, président de la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau.  « Dans son nouveau rôle de directrice générale de la SCRC, la Dre Young dirigera le développement et la mise en œuvre de ce réseau qui agira comme une plaque tournante en reliant les initiatives et les projets de recherche sur le cerveau existants, les bailleurs de fonds publics et privés et les organisations communautaires et de patients de tout le pays dans un effort de collaboration unique qui repoussera les frontières de la science du cerveau. »

 

« Nous sommes très heureux d’avoir recruté la Dre Jennie Young dans notre équipe », a déclaré Judy Illes, coprésidente de la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau. « Son expérience tant en recherche qu’en gestion fait d’elle une personne particulièrement qualifiée pour mener le développement de la SCRC à son plein potentiel. »

La SCRC consolidera les relations de collaboration existantes dans le domaine pour faire progresser le leadership de la SCRC au sein de l’Initiative internationale sur le cerveau (IBI), qui réunit sept des principaux projets de recherche sur le cerveau dans le monde.

« L’IBI est ravie d’apprendre la nomination du Dr Young au poste de directrice exécutive de la SCRC.  La SCRC continue d’être un leader d’opinion et un partenaire à part entière de l’IBI.  Cette nomination marque une étape importante dans la solidification de la cohésion et des réseaux de collaboration que ces organisations cherchent à établir « , a déclaré Agnes McMahon, directrice du programme International Brain Initiative.

 

« Les organismes caritatifs neurologiques du Canada ont hâte de faire entendre la voix des personnes ayant une expérience vécue des maladies du cerveau dans l’élaboration de la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau. Notre coalition croit au pouvoir de la collaboration en science, et le leadership de la Dre Young permettra d’assurer que la SCRC inclut cette composante importante « , a déclaré Deanna Groetzinger, directrice d’Organismes caritatifs neurologiques du Canada.

 

« Je suis motivée à renforcer le rôle que la SCRC peut jouer en tant que rassembleur et facilitateur, pour connecter l’écosystème des neurosciences à travers les domaines et faire émerger une voix unifiée qui augmentera la visibilité et l’importance de la recherche sur le cerveau « , a déclaré la Dre Young. « Compte tenu des antécédents de notre pays en matière d’excellence dans la recherche sur le cerveau et la santé mentale, ainsi que du fardeau croissant des troubles du cerveau, le potentiel scientifique et de santé de chaque découverte en matière de recherche sur le cerveau est immense. L’esprit de collaboration défendu par la SCRC a le potentiel de traduire nos efforts communs en avancées majeures dans tous les secteurs de la société. »